"Il va pleuvoir sur Conakry" dernier long métrage guinéen
Bon, Stef, j'ai un peu de temps alors... Je tenais à vous parler du premier long-métrage de Cheick Fantamady Camara, réalisateur guinéen qui vient d'obtenir le prix du public au FESPACO 2007. Il a é
07/03/2017 
18:01 
15 Com
Stef
  CanalOlympia Conakry Dakar Brazzaville
Monsieur Vincent Bolloré a décidé de créer dans ces trois villes des enceintes de spectacles, permettant de diffuser les films cinéma du groupe (canal+ et universal), et de aussi de repérer les talents locaux et de
19/09/2015 
09:22 

Stef
  La révolution paye, l'exemple de la bolivie
Voici un article montrant les effets bénéfique de la politique commencé en 2006 par Evas Morales le premier président amérindien de bolivie, nationalisant les ressources du pays pour le bénéfice de ces citoyens...
13/10/2014 
10:35 

Stef
  Témoignage de Coronthie
Voici un papier qui enrichira votre connaissance du pays... J'apprécie quand une journaliste vient comprendre et transcrire le témoignage et l'info où il doit être pris Voici qui nous rapproche mal
10/09/2014 
16:56 

Stef
  KINDIA 2015
Voici un projet qu'il serait bien dommage de taire Pour une fois cela ce fait en guinée, et il y a une multitude de vidéos nous permttant d'apprécier le travail et la ville Super initiative de canal
10/09/2014 
16:46 

Stef
  Ma Guinée Plurielle élu meilleur blog francophone
E Best of Blogs, prix organisé par la Deutsche Welle, a récompensé le 7 mai 2013 Ma Guinée Plurielle. L’auteur, Alimou Sow, y dépeint les réalités socioculturelles de la Guinée à travers ses expériences perso
08/06/2013 
09:42 
1 Com
Stef
  Un des gagnants du concours World Press Photo 2013
Makone Soumaoro, une habitante de Conakry âgée de 30 ans, vit avec un goitre. "Je n'ai pas mal, mais je suis inquiète. J'espère que cela n'est pas une tumeur, car mon mari et mes enfants ont besoin de moi." La Guiné
17/02/2013 
10:51 

Stef
  Rites électriques
Voici un superbe documentaire que j'ai eu la chance de visionné Il nous présente la guitare électrique et son introduction dans la musique traditionnelle guinéenne une scène nous montre même une cérém
  
12/11/2012 
18:22 
3 Com
Stef
  Ce n’est pas normal qu’il y ait une telle souffrance populaire en guinée
Petite phrase dont l'auteur est Tiken Jah Fakoly ceci est extrait de l'article "Bras de fer tendu entre pouvoir et opposition à Conakry, ça sent la poudre "
14/05/2012 
09:03 

Stef
  Mémoires de djembéfola
L'ouvrage "Mémoires de djembéfola" est disponible...
30/04/2012 
14:59 

l'égyptien
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Un bon petit reportage en ligne sur le site de John Paul Lepers : www.latelelibre.fr

Je vous laisse apprécier...
  Les yeux de Paris-Bamako      
Benjamin  Posté le 14/04/2007 12:05
Stef  Le 15/04/2007 14:15  


Salut benj je suis tomber sur reportage sur Bayrou apostrophé par un homme lui demandant s'il est au courant du jeune Guinéen tué et brûlé
est ce cela ...?

Clement  Le 16/04/2007 11:37  


Sympa ! merci benj pour ce lien :)
C'est sympa de voir des boeufs, avec plein de styles mélangés et tout, ça fait plaisir

Tchao bye

Clément

Stef  Le 17/04/2007 20:06  


Le film en ligne ...

Un cadeau pour souffler un peu et oublier quelques minutes l’actualité présidentielle débordante.

C’est un film humanitaire que John Paul Lepers, Henry Marquis, Matthieu Daude et Jean-Sebastien Desbordes ont réalisé bénévolement à Bamako, la capitale du Mali en mars-avril 2006. Une œuvre collective pour venir en aide aux jeunes mal-voyants et non-voyants de l’Institut des Jeunes Aveugles de Bamako. Une occasion de plonger dans la réalité de la société malienne, où les handicapés n’ont pratiquement aucun soutien de leur gouvernement.

Fin mars, début avril 2006, se sont tenus « Les Paris-Bamako », un festival de musique, parrainé par les artistes Amadou & Mariam. Pendant une semaine, en résidence de création, Amadou et Mariam, M (Mathieu Chédid), Tiken Jah Fakoly, K’Naan, Ba Cissoko, Marc Minelli et son Electro Bamako, Soumayla Diallo, Don Sly du groupe Smod, Sébastien Schuller, Oxmo Puccino, Mo Dj, Manjul, Jean-Philippe Rikiel, et quelques autres, se sont retrouvés pour des répétitions et un concert final le samedi 1er avril 2006. Tous les artistes et techniciens présents ont travaillé de manière bénévole. Le fabricant de lunettes Alain Mikli a financé ces rencontres.

Le 5 juillet 2007, le festival s’est exporté à Montréal, au Québec. Une partie des recettes a servi à financer le Centre des Jeunes Aveugles de Bamako.

Voici le film qui a été projeté à Montréal en ouverture des concerts.


Tags: