Site de ressources sur la culture Africaine
Le Nègre ignore que ses ancêtres, qui se sont adaptés aux conditions matérielles de la vallée du Nil, sont les plus anciens guides de l'humanité dans la voie de la civilisation Cheikh Anta Diop
31/03/2017 
09:15 

Stef
  Cheick Oumar Camara Historien, poète, et journaliste à la r-t-g
Bonjour à tous Suite au message d'un internaut de Colombie en recherche d'info sur Cheick oumar Camara Journaliste chercheur, conteur et poète guinéen animant une émission culte à la R-T-G "Un Con
07/03/2017 
17:42 
2 Com
Stef
  Qui a tué Thomas Sankara
La vérité fera t-elle jour ?
  
13/10/2015 
23:27 
2 Com
Stef
  Redécouverte de l'histoire africaine: Ou, quand et comment a commencé l'esclavage en Afrique?
Plusieurs questions me taraudent en cette belle fin d’année 2015 ; Plutôt historique et concernant l’esclavage en Afrique, ou du moins la traite négrière : Ou, quand et comment elle a commencé ? Ca
13/10/2015 
11:13 

jofeklgn
  René Vautier "Afrique 50"
à regarder et écouter
  
04/01/2015 
23:26 
4 Com
Stef
  Yessss!!!!!
Donaba est revenu. Merci Steph !!!!!
25/05/2014 
08:23 
1 Com
Stef
  La guerre du fer en Guinée-Conakry
France inter à diffusé ce samedi une émission sur la guinée et ces richesses naturelles, je vous laisse le lien pour réécouter ce travail journalistique, permettant une meilleur compréhension des événement pass
22/10/2013 
09:15 

Stef
  Recherche d'informations sur la région de TRON en haute guinée: qu'est-ce qu'un tronka?
Né hors de la Guninée résident en France je suis désireux de découvrir et faire découvrir la région de TRON. J'aimerais recevoir à travers ce forum des inform
15/11/2011 
21:00 
15 Com
Bak
  Take et Marakadon
Bonjour à tous, je cherche une information depuis pas mal de temps à laquelle je n'arrive pas à trouver de réponse, peut être que l'un de vous pourra éclairer mes Lanternes. Je voudrais connaître la diff
14/01/2011 
08:41 
4 Com
Brunobé
  Mangala CAMARA R.I.P.
Je tenais à rendre un hommage vibrant comme sa voix si spéciale à Mangala qui vient de nous quitter , heureusement quelques cds ont pérénisés la voix si émouvante de ce grand artiste .
03/12/2010 
10:42 
2 Com
Brunobé
1 2 3 4 5
Voici des photos et un message "Nos patrons si tôt partis"qui m'ont été communiqué par Alain Brammer, je l'en remercie
Je ne connais pas tous les artistes, mais je ne doute de leurs talents

Ce document nous rappelle aussi une dure réalité, en Afrique la vie est plus courte….

Voici un petit hommage que nous pouvons leur rendre, Comme pour Coka Camara, Momo Wandel, et dernièrement Emile Tompapa, Donaba est un peu fait pour cela, pour que l'on oubli pas trop vite, ceux qui ont nous ému, guidé vers la découverte, la compréhension la connaissance de cette culture dont nous sommes tous ici, plus ou moins amoureux...


Sidiki Konde 1935-2001




Papa Ladji Camara 1923-2004























Lamine " Lopez " Soumah 1949-2004



Gbanworo Keita 1947-2001
























Arafan Touré 1937-2003


Sékou Cobra Camara 1949-1993
>





















Mamady "Secret " Keita 1949-1996





Soungalo Koulibaly 1955-2004














Noumoudy Keita 1948-1995
  Nos patrons si tôt partis      
Stef  Posté le 01/01/1970 01:00
Benjamin  Le 10/03/2005 11:35  


Est-ce qu'Alain pourrait nous mettre un petit mot sur chacun de ses personnages ? Et plutôt que "il a joué au ballet...avec..." un truc du genre "il était vraiment...mais...son jeu....et son son....et son originalité était que..."

S'il te plaît Alain. Ou Michel, ou Eric, ou Nasser, ou Julien...

Benjamin  Le 16/03/2005 10:01  


Et un petit enregistrement au passage svp...parce que c'est difficile de dire "ce gars était un monstre" quand on ne l'a pas écouté par soi-même, quand ce n'est qu'une parole rapportée. !!



Olivierdjan  Le 08/06/2005 16:09  


Messieurs, Bonsoir...

C'est une beau et triste sujet que tu a ouvert là koro-ba.

J'ai beaucoup entendu parler de certains de ces regrettés artistes.

En France aussi, la vie esy courte pour les jeunes "patrons" de la musique mandingue. Je citerait pour lui rendre hommage le jeune soliste au balafon, djembe, bara, etc... du groupe Surutu-Kunu. Un goupe burkinabé. Monsieur Kalifa Koné. Décédé, il y à quelques années, à Paris.

Si quelqu'un à quelques photos ou autres vidéos où il figure, je voudrait bien le "revoir". Enfin, virtuellement.

Merci à tous.

A bientot.

Vizir  Le 05/11/2006 12:25  


BJr tu as tout à fait raison paix sur leurs ames moi j ai connu feu soungalou colibaly nous avons passé avec lui des moments inoubliables malheusement il n est plus avc nous, je souhaite qu il repose en paix ( allah yarahmou)

Brams  Le 07/11/2006 00:15  


Salut à tous
A la demande générale en tous cas pour benj (la générale j'sais pas trop)

un ptit topo sur chaque 'feu patron'
d'abord mon premier patron celui qui m'a fait découvrir cet instrument dans sa dimension physique je veux dire énergie maitrise de l'énergie et pour qui j'ai organisé le premier stage de djembé à paris en 83 !!
sidiki kondé qui a participé à une tournée en sierra léone avec le ballet national djoliba de guinée et donc mamady 'kargus' keita
puis a accompagné sory kandia kouyaté en guinée et au sénégal je crois et c'est à cette période je pense qu'il s'est installé à dakar a rejoint le ballet national du sénégal ou il a vu arrivé doudou ndiaye rose ??!!
puis est entré dans le ballet de la foret sacrée qui en ce jumelant au ballet Monéba ou abou keita était le chef batteur sont venu en france vers 72 74 pour formé le Grand ballet d'afrique noire qui a établi son QG au centre américain ou son chorégraphe ahmed tidiani cissé donnait ses cours
Et c'est à ces cours que j'ai rencontré le djembé ,la musique mandingue car le vieux brun kouyaté grand balafoniste malien jouait à chaque cours avec vieux amara au duns et parfois ali wagué à la flute et sékou kouyaté je crois à la kora plus les chants de cissé le cours était une vrai plongée en afrique
voilà pour sidiki
la suite au prochain numéro
avec ladji camara
A+

Xtof  Le 07/11/2006 23:07  


Pour ma part, je sors il y a peu des écrits de François Kokeleare narrant son aventure avec les Percussions de Guinée, j'écoute le Volume 2 du groupe éponyme de façon régukière et religieuse.

J'ai forcément une pensée pour Noumoudy Keita.

Mon maître (M. Bangoura -Diable Rouge) me fait penser à Noumoudy par le jeu vif et créatif. A la fois incisif et délicat.

Merci Stéf

Stef  Le 08/11/2006 19:18  


De rien Xtof, mais celui qu'il faut remercier c'est Alain.
Ce qu'il nous conte c'est l'apparition et l'implantation du djembe et de la musique africaine (trad) en france pour ne pas dire en Occident
Ok il y a eu keita Foteba et son Ballet Africain "Parisien" et puis les tournées internationnal de ce même ballet sous la revolution, mais l'enseignement la transmission et l'histoire qu'ils ont eu en occident, commence il était une fois ... je pense au centre américain . . .
merci Brams

Brams  Le 08/11/2006 21:38  


Ok resalut à tous
pour papa ladji je n'ai pas grand chose je n'ai pu croiser ce vétéran rare sont les djembéfolas qui passe la soixantaine et il passa la main si j'ose dire à octante et des brouettes chapeau bas ...
donc ce patron pas si tot que ca partis disais je à participer au ballet national djoliba je crois et est assez vite partis au states vers 1972 date de son premier lp puis deux autres assez récement avec épizo
voila c tout si d'autres ont des infos ils sont les bienvenus

je passe au suivant
arafan touré premier soliste du ballet africain de guinée a vu arrivé famoudou 'pédro' konaté et est parti le 27 nov 85 pour l'europe alors que je quittais la france pour l'afrique le meme jour !!donc je n'ai pas eu l'honneur de le croiser non plus.
il était reconnu par ses pairs pour exceller assis avec deux djembés un solo et une basse et les disques qu'il fit sous le nom de fatala en atteste
c tout ce que je sais sur lui
A+

Méga protect



Brams  Le 08/11/2006 22:18  


Pour répondre à benj je sais ca fait plus d'un an et demi les enregistrements sont légions sauf pour le premier sidiki moi meme je n'ai rien d'extra de lui je l'ai accompagné un jour à un concert au parc d'astérix il y a deja bien longtemps et je regretterai toujours de ne pas avoir pu enregistrer ce mini concert c'était grandiose
un disque magnifique a été rédité il y a peu les grands ballets d'afrique noire qui furent de 70 à presque 90 le seul ballet africain parisien au répertoire mandingue (rythmes anciens avec chaque groove un phrasé particulier ce qui maintenant est bien difficile a discerner tellement les solis se mélangent et finalement se ressemblent dans tous les rythmes si vous voyez ce que je veux dire ) composé de soussou malinké bambara ivoirien sénégalais zairois antilles bénin etc
mais sur ce cd on entend guère sidiki c'est abou qui dirigait avec malamine impérial au bougarabous ce disque est très bien enregistré ce qui est assez rare
et qui suis je pour dire si untel est meilleur qu'un autre je déteste ce genre de propos chaque patron a sa particularité et sa propre qualité il n'est nullement besoin d'échelle
Méga protect
A+

A+

Benjamin  Le 09/11/2006 15:06  


Merci Alain...

Brams  Le 11/11/2006 17:33  


Le suivant et non des moindres Gbanworo Keita une force de la nature
A ce propos j'ai 2 anecdotes la première fois que j'ai vu gbaworo ,famoudou lui avait preter son grand djembé en lenké noir le sien ayant craqué avant ce concert du djoliba
et j'avais vu famoudou avec le ballet africain quelques jours auparavant - son son était incroyable eh bien le son de gbanworo était tout aussi incroyable mais surtout ce qui differenciait le b.djoliba du b.africain c que l'effectif était plus jeune en général et donc avec une énergie inouie leurs chorés très speed avec beaucoup de changement de pas durait presque non stop 30 mn de furie de bras dans tous les sens de rytmes difficilement reconnaissables (tellement modifiés) des tempi de folie et des déplacements très chiadés sur une énorme scène ou les costumes rivalisaient en couleurs et coupe originale
le b.africain était plus posé plus d'expérience de morceaux de comédie de kora bala chant etc...mais aussi avec des morceaux de djem de folie
la seconde anecdote était lors d'un des premiers concerts des pdg (percussions de guinée 88 je crois à combs la ville avant le début du concert on installe des personnes agées aux premiers rangs des personnes en fauteuil roulant etc..
et pendant le concert gbanworo s'avance devant les petits vieux genre un mètre !!!! avec un grand sourire pour faire son show habituel et là j'apercois italo zambo (qui nous a quitté lui aussi il y a peu ) qui était leur directeur faire des grands gestes vers gbanworo pour qu'il recule car il avait une puissance à faire péter un pace maker !!!!!
rigolo non??
bref un grand bonhomme émule de fadouba comme kumbanan tous de faranah
A + méga protect


Brams  Le 13/11/2006 17:54  


Le suivant ah kè !
le grand noumoudy avec son pur style malinké et surtout cette facon de phrasé que j'adore
que dire sur ce grand petit bonhomme sa coolitude et cette énergie controlée sa gentillesse avec qui j'ai eu la chance de travailler non travailler n'est pas le bon mot , prendre mon pied serai mieux !!
il fit carrière dans le b.africain jouant aussi très bien assis avec deux djembés et remplacant famoudou dans beaucoup de tableaux
ensuite les percussions de guinée ou son charisme éclata sur les scènes du monde entier
désolé je dois partir travailler
A+




Stef  Le 13/11/2006 23:39  


Encore, encore .... il est trop cool ce passage sur noumoudy, on sent trop ce que tu as dû ressentir en sa compagnie ... Stp un peu de rêve, le mythe Noumoudy ....encore

Benjamin  Le 14/02/2007 00:08  


J'ai une petite question pour toi Alain : Quand tu as joué avec Noumody, quel était ce qu'il aimait particulièrement jouer ?



Brams  Le 18/02/2007 23:25  


Salut benj
Pour Noumoudy il est clair que ce qu'il connaissait le mieux est son milieu et sa culture propre donc tous les rythmes malinkés .
Etant de Kurusa le diaa, soko, soliba et autre kawa (légère différence avec celui de faranah) et bien sur les dununbas et surtout le konkoba que j'ai eu l'honneur de travailler avec lui et ou il est intarissable d'imagination de musicalité et de vélocité bien sur.
Voilà benj je voulais te remercier également de tes imports de koulikoro et de karim qui met tout dans ce soli un très beau melting pot mais très fluide et ca pour moi c le plus important on peut faire des digressions dans les impros d'un rythme spécifique mais il faut garder une fluidité que certains peuvent appeller feeling, musicalité,ou harmonieuse continuité de l'énergie bref du groove quoi !!!
A+
Méga protect et courage aux guinéens qui sont je l'espère en train d'apercevoir le bout du tunnel
qu'ils continuent à se battre car il n'y a pas d'autre issue face à l'incurie de leurs dirigants,


Rachid Setouty  Le 06/03/2007 14:22  


Puissent leurs ames reposer en paix....
je regrette soungalo, sekou tanaka, gbanworo, lamine lopez, noumory keita... mamady n'toman keita, et tout les autres


Djed  Le 13/05/2008 21:34  

Hommage aux grands!!!


C'est triste de voir des grands musiens partir et ca serait trés dommage de les oublier car ils ont contribuer á la decouverte des percu africaines. Paix á leurs âmes,amen.
Diarra Konaté